Medcare Vacances

tabac

Pourquoi éviter le tabac avant une chirurgie esthétique ? 

Nombreux sont les scientifiques qui sont unanimes sur la dangerosité et les effets négatifs sur la santé des fumeurs. Cependant, il apparaît comme étant d’autant plus néfaste lors d’une intervention chirurgicale surtout dans les semaines précédant une intervention. Il est vivement conseillé d’arrêter de fumer, lorsque vous prévoyez d’avoir recours à une intervention esthétique. Les effets du tabac sur une chirurgie sont multiples et peuvent entraîner des complications cicatricielles majeures, mais également augmenter les risques d’infections des matériels implantables.

Découvrir : Chirurgie esthétique Tunisie : Pourquoi la Tunisie est une destination de choix pour la chirurgie esthétique ?

Pourquoi arrêter de fumer avant une opération ?

Le tabagisme aggrave le risque de complications chirurgicales. Généralement, ces complications allongent la durée d’hospitalisation chez les fumeurs. Parmi les complications qui sont favorisés par le tabac, on note : 

Des complications respiratoires péri-opératoires dans les opérations sous effectuées sous anesthésie générale. 

Des complications cardiovasculaires péri-opératoires où le monoxyde de carbone (CO) et le cyanure d’hydrogène inhalés diminuent la capacité du sang à transporter l’oxygène.

Des complications de la cicatrisation sont 6 fois plus élevées chez les fumeurs. Le tabagisme booste le taux de sucre dans le sang, ce qui peut engendrer un ralentissement du processus de cicatrisation. De plus, la nicotine diminue la production du collagène ce qui altère  la qualité de la cicatrisation

Des complications infectieuses d’où le risque d’infection des plaies chirurgicales se multiplie par 6. Le monoxyde de carbone affaibli l’oxygénation des tissus avec une mauvaise micro-circulation sanguine, tandis que la nicotine entraîne une vasoconstriction des tissus et diminue encore les apports en oxygène.

Des troubles de la consolidation osseuse peuvent être engendrés ce qui favorise le risque de pseudarthrose qui est l’absence de consolidation osseuse.

Augmentation de la douleur et de l’inflammation où les fumeurs sont obligés à recevoir des doses plus élevées de produits anesthésiques puisque le tabac accélère leur métabolisation par le foie.

tabac 2

Pourquoi éviter le tabac avant une chirurgie esthétique ?

Des conséquences sur les tissus

La consommation de tabac nuit à la régénération des tissus de la peau, provoquant un vieillissement plus rapide, l’apparition de tâches.  Le tabagisme peut vieillir prématurément le visage d’une personne à  cause de trois raisons. La première raison est que le flux sanguin augmente les radicaux libres. La deuxième raison est de diminuer l’élasticité de la peau tout en entraînant un affaissement et un plissement de la peau. La troisième raison, est à cause de cette action répétitive de plissage lorsque l’on a une cigarette dans la bouche provoque des rides péri buccales.

NB : A cause des effets du tabac, les interventions visant à améliorer l’aspect des tissus tels que l’injection de produits de comblement peuvent s’avérer être moins efficaces ou même complètement inefficaces. 

Des conséquences sur la cicatrisation

Comme c’est le cas pour toute opération, l’action du tabac peut nettement dégrader la capacité de cicatrisation des tissus, rendant le résultat bien moins harmonieux voire assez disgracieux. 

Des complications graves

La consommation de tabac a des lourdes conséquences et des complications graves sur le corps de l’être humain telles que des phlébites qui peuvent se compliquer d’une embolie pulmonaire.

Les origines de ces complications sont principalement les deux substances contenues dans la cigarette et qui sont le monoxyde de carbone et la nicotine. Ces deux substances altèrent la circulation sanguine en spammant les microvaisseaux sanguins. Elles bloquent ainsi l’apport nutritif essentiel à la réparation des lésions cutanées. Cela réduit l’activité des globules blancs qui sont indispensables lors de la réponse immunitaire pendant la phase inflammatoire de la cicatrisation.

tabac 4

Quand arrêter de fumer exactement ? 

En somme, avant tout acte chirurgical, il est fortement conseillé d’éviter l’ingestion de tabac. En plus de présenter un risque pour la santé de l’être humain d’une façon générale, le tabac est considéré aussi un facteur majeur de risque opératoire.

Le tabac peut favoriser la survenue de complications pendant un acte de chirurgie esthétique et dans les jours qui suivent aussi. 

Le patient qui choisit d’arrêter totalement de fumer sans utiliser de dérivés contenant de la nicotine comme une cigarette électronique ou des patchs, avant la date prévue de leur intervention permet de réduire, d’une manière considérable, les  risques qui peuvent être encourus et voire de les faire disparaître complètement. D’ailleurs, il est vivement conseillé d’arrêter de fumer avant une opération et même de ne pas reprendre après l’opération et ce, le plus longtemps possible. Comme règle générale, un mois avant l’intervention de chirurgie esthétique, le patient doit arrêter du tabac. Il existe quelques chirurgiens qui sont plus sévères, obligeant un arrêt de 6 semaines avant l’opération.  

Lisez aussi : Chirurgie en Tunisie : tout savoir de A à Z

Dans le cas de rencontre des difficultés pour arrêter de fumer, le patient peut respecter un délai de 3 semaines sans fumer. Cela peut favoriser un peu les risques mais tout en restant correct. Si arrêter de fumer s’avère plus difficile que prévu, il est conseillé de veiller à ne pas fumer du tout durant les 48 heures qui précèdent l’opération. 

Post a Comment

Call Now Button